Spider-Man Noir : les yeux sans visage

Pour ne pas trop contredire ma réputation encore non crédibilisée qui va avec ce site, il est évident que le roman du moment n’occupe pas mes nuits. En fait, je n’ai lu que deux chapitres ! Pour ma défense, j’ai commencé à lire le National Geographic qui ouvre l’année avec un article qui donne énnnoooormmmééémmmennnnt envie d’être là quand le monde ira à sa perte (hum, hum…)

En attendant, j’ai lu Spider-Man Noir : Les yeux sans visage, qui se trouve être la seconde mini-série avec le monte en l’air dans la collection noir de Marvel – et la seule que j’ai lu jusqu’à présent.

Le concept ‘so Marvel‘ est de plonger nos héros dans un univers de film noir – l’histoire étant alors adaptée à la période et à l’iconographie. Peter Parker (son identité n’est secrète pour aucun de vous, je pense) est alors plongé dans la Grande Dépression. Il est aussi habillé en noir, et il faut avouer que cette ambiance lui va bien au teint !

Spider-Man Noir : Les yeux sans visage fait ainsi suite à Spider-Man Noir : Les illusions perdues et elle est signé par la même équipe, made in Europe : le britannique David Hine et le français Fabrice Sapolsky (power french!) au scénario, avec Carmine Di Giandomenico – italien – vous l’avez deviné ! – au dessin (et je dois bien admettre que j’apprécie tout particulièrement le visuel de la série).

Maintenant, comment bien consommer Spider-Man Noir ?

– Ambiance musicale : Jazzy.
– Boisson : un petit verre de vin rouge (ne me demandez pas pourquoi, vu qu’il se trouve que je ne consomme pas d’alcool).
– Après une journée de travail compliquée, la vie vous paraitra forcément mieux, car dans la série, on n’hésite pas à faire morfler les gens de l’entourage de Peter Parker.

Mon ami Spider-Man en version Noir a l’avantage d’être accessible à ceux n’étant pas forcément familier avec l’univers du plus fameux des monte en l’air, et fournit un moment de lecture agréable.

Publicités

2 réflexions sur “Spider-Man Noir : les yeux sans visage

  1. aaah je suis ravie que tu parles comics, j’ai peu de blogs sur le sujet dans mes flux. J’ai bien envie de me laisser tenter par ces deux ouvrages, l’ambiance jazzy + verre de vin rouge me plaisent tout autant 🙂

    • Tu vas être gâtée alors, car cela risque d’être le sujet dominant !
      Pour ce Spider-Man, j’ai trouvé qu’ils avaient bien réussi à intégrer le personnage à l’époque, dépassant la simple relecture pour réellement exploiter la période et ces thèmes (il y a le nazisme dans le second tome). Cela m’avait agréablement surprise, car ce n’est pas forcément dans ce domaine que Marvel brille.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s