Pour un peu de western fantastique : Lune d'argent sur Providence

Sans honte aucune (à force de se côtoyer, on finit par devenir amis), je vous avoue avoir mis deux ans à lire Lune d’argent sur Providence. On me l’avait donc chaleureusement conseillé, mais comme souvent avec approximativement tout ce qui est sponsorisé par quelqu’un (ou non d’ailleurs), je mets une éternité à lire. Non pas que je ne suis pas intéressée, c’est juste qu’il y a tellement de choses à lire et que je n’ai toujours pas dégoté un système fiable d’organisation pour ne pas me noyer sous les titres (si vous en avez un, je suis preneuse).

Ce qui me ramène à Lune d’argent sur Providence, série en deux tomes, mélange de western (genre que je n’affectionne pas particulièrement) et de fantastique (genre que je consomme beaucoup !).

Nous sommes donc à … Providence ! Donc, je disais, nous sommes à Providence, New Hampshire en 1880, dans un petit village à l’apparence bien tranquille, si on fait exception du fait qu’il y a pas mal d’habitants qui vont passer l’arme à gauche, et violemment. Le shérif James Redwall a donc du pain sur la planche, et mine de rien, miss Cathy Gattine, tout droit venue de Washington pour inspecter et évaluer la maison d’un défunt, en sait plus qu’on ne l’imagine.

Herenguel offre alors un récit riche, nous plongeant au sein d’une petite communauté affrontant une menace surnaturelle, et il le fait avec plein de charmes, de la malice, du suspense, du sang et des rebondissements. Les dessins sont sublimes, les personnages principaux sont attachants et fouillés (miss Cathy est un vrai premier rôle féminin comme il se doit !) et l’histoire est rondement menée.

Lune d’argent sur Providence est une série qui sait se montrer fraiche et sérieuse en même temps, alternant humour et scène plus violente, et qui méritait d’être lu beaucoup plus tôt ! Pour le coup, cela valait bien un billet pour réparer cette injustice que je lui ait faite.

Publicités

Une réflexion sur “Pour un peu de western fantastique : Lune d'argent sur Providence

  1. Pingback: 30 Days Of Comic Books : Day 24 – A book that you wish more people would’ve read « Le Royaume de Blanche Neige

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s