Top Ten Tuesday : Top Ten des meilleures adaptations en films/séries

Voici un top qui a pour vocation (ou presque) de récompenser toutes ces heures passées devant le poste de télévision – séries ou films. Or, comme vous le savez déjà, c’est une activité que je pratique beaucoup. Par contre, il va de soi que j’ai plus souvent vu que lu au vu du nombre d’ouvrages continuellement adapté !

En tout cas je me suis collée à cette exercice en toute bonne foi, en y abordant des œuvres où je connais suffisamment des deux (livre et adaptations) pour dire qu’il s’agit de bonnes adaptations et qu’elles méritent en plus d’être regardées (tiens, pendant qu’on y est !).

Fight Club. Un film de David Fincher d’après Un livre de Chuck Palahniuk.

Incisif, original, drôle et pessimiste.  Fidèle au roman tout en se réappropriant l’histoire. Le long-métrage a permis de réellement faire connaitre le livre, pour la simple et bonne raison qu’il a su complètement s’approprier l’histoire et la transposer à l’écran.

Hellboy. Un film de Guillermo Del Toro d’après une bande dessinée de Mike Mignola.

Plus que la bande dessinée, j’avoue avoir un penchant plus prononcé pour les films, dans lesquelles Del Toro y a mis vraiment tout son cœur, et cela se ressent. J’aime l’univers, ses personnages, son ton décalé, son humour et son émotion.

Casino Royale.Un film de Martin Campbell d’après un roman de Ian Fleming.

Il se trouve que Ian et moi ne nous sommes pas fréquentés au delà de Casino Royale, mais c’est bien suffisant pour savoir que nous tenons là une adaptation fidèle et qu’importe la couleur de cheveux, Daniel Craig est un parfait Bond, James Bond.

Watchmen. Un film de Zack Snyder, d’après un comic book de Alan Moore et Dave Gibbons.

Certains lui reprochent d’être trop fidèle, alors qu’on aurait assurément trucider Snyder si cela n’avait pas été le cas, le film est un magnifique portage de l’oeuvre d’origine, qui a réussit à me captiver et à ne jamais m’ennuyer.

High Fidelity. Un film de Stephen Frears, d’après un roman de Nick Hornby.

Adaptation fidèle, avec un Rob Gordon/Fleming comme on peut l’imaginer – défauts et qualités ont été transposés. Qu’importe si la fin se montre plus conventionnelle que le reste, le film et le livre possède ses pointes d’humour et cette angle d’approche culturel et passionnel que j’aime.

Friday Night Lights. Une série de Peter Berg (et Jason Katims), d’après un livre de H. G. Bissinger.

Je triche un peu, car je n’ai pas encore fini l’ouvrage, mais l’œuvre de H.G. Bissinger a de toute façon dépassé son support pour voir ses thématiques et son histoire aller au delà de l’adaptation, mais pour être complètement prise pour entrainer le spectateur au cœur d’une ville animée par le football.

Orgueil et Préjugés. Une adaptation de Andrew Davies, d’après un roman de Jane Austen.

Mr. Darcy ! Ca y est, j’ai écrit tout ce qu’il y avait à écrire. Si ce rôle poursuit ce pauvre Colin Firth (et que cela n’a pas dû être facile tous les jours), il y a bien une raison, c’est que son adaptation est excellente (et je n’ai vraiment rien contre le film de Joe Wright, je l’aime énormément même !).

Harry Potter. Série de films basée sur les romans de J.K. Rowling.

Le fameux sorcier à lunettes a su conquérir lecteurs et spectateurs. Les deux vieillissent de façon similaire, avec les défauts des débuts, les améliorations et les faux pas en cours de route, mais le tout a conservé une simplicité, une honnêteté du divertissement et des personnages attachants qui en font une réussite papier/écran exemplaire (et qui ne nous prend ni pour des vaches à lait comme Twilight, ni pour des abrutis à l’image d’autres blockbusters).

Le Seigneur des Anneaux. Trilogie de Peter Jackson, d’après l’oeuvre de J.R.R. Martin.

Mon preecccciiieeeuuuuxxx. Voilà bien longtemps que je n’ai pas vu les films, et ma lecture remonte à encore plus loin. Je hais le passage au cinéma avec Galadriel, mais ils ont eu l’intelligence de couper celui, littéraire, avec Tom Bombadil. Il y a en tout cas beaucoup de passion et de dévouement là-dedans (et malheureusement, trop de fins).

Ceux passées et à venir …

Avec un peu de réflexion, je pourrais en trouver un dixième, mais comme je l’ai dit dans l’intro, j’ai vu beaucoup d’oeuvres, mais je n’ai pas forcément lu les livres. Il y en a pleins derrière et plein devant, alors ce dernier est pour toutes ces films, séries, livres à découvrir !

Vous pouvez aussi lire le Top Ten de : Shopgirl, Bladelor, Karine, Christelle, Theoma et Syl

Publicités

2 réflexions sur “Top Ten Tuesday : Top Ten des meilleures adaptations en films/séries

  1. Ouaah je suis trop trop fan de Friday Night Lights et j’ai vu dans la petite case les trois mots magiques. Quand j’ai vu le titre les meilleures adaptations ! aaahh mon dieu, FNL en livre ? Faite qu’il soit en français !

    • Je ne crois pas qu’il soit en français malheureusement – et ce n’est pas l’ouvrage en anglais le plus évident qui soit avec l’angle sportif. D’un côté, je dois bien dire qu’au vu du sujet, ce n’est pas trop étonnant qu’il ne soit pas sorti chez nous et ni le film, ni la série n’a été suffisamment important pour qu’un éditeur se penche dessus. Enfin, j’imagine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s