Must See TV : Farscape (1999-2003)

Passant beaucoup d’heures devant ma télévision (et plus à écrire dessus), je me suis dit que je pourrais lancer une petite rubrique sur le site pour mettre en avant au sein d’une chronique des séries télévisées que j’aime – et sporadiquement, des téléfilms peut-être.

J’ouvre le bal avec la seule série qui fut déjà abordée sur le site : Farscape. Après avoir (encore une fois) vu l’intégrale cet été, et comme il s’agit d’une de mes séries préférées, elle était un choix évident.

Farscape est une création de Rockne S. O’Bannon, composée de 4 saisons, pour un total de 88 épisodes. Elle est conclue dans une mini-série en deux parties – tout ceci étant disponible en DVD en France à prix pas toujours très attractifs (mais quand même). Elle est ensuite revenue à la vie en comic book.

Enfin, pour ceux qui n’aurait jamais vu la série, elle suit John Crichton, un astronaute, qui est projeté à l’autre bout de la galaxie au cours d’une expérience scientifique. Il traverse donc un vortex et se retrouve en plein conflit. Sa navette va atterrir sur Moya, vaisseau vivant abritant des prisonniers en fuite. Crichton doit alors faire face à l’inconnu, à l’amour, et aux multiples dangers que l’univers recèle, dont un Commandant qui en a personnellement après lui.

Avec son univers coloré, ses blagues scato (oui, oui), le maquillage d’autres formes de vies, ses marionnettes, et ses effets spéciaux un peu douteux au début de la série, Farscape est une série exotique, pleine de charmes et de dangers.

Plus que tout, Farscape possède des personnages complexes et attachants, une très belle histoire d’amour, un vilain magistral, et une véritable ambition. Son univers est vaste, l’espace est sans limite, et l’histoire est en continuelle progression. Grâce à sa richesse, son ton unique, des scénarios qui osent, et cette impression de grandeur qui se développe au fil des saisons, la série traverse le temps en conservant toute son épaisseur et son ingéniosité.  C’est plein d’émotions, de périples, et d’idées.

Farscape s’est inscrite comme une de mes séries préférées car, malgré le temps, je suis toujours éblouie par le travail de l’équipe créative à revisiter de façon intelligente et innovante de vieux concepts de la science-fiction, et de la voir être allée là où je ne m’y attendais pas – dans ses histoires et avec certains personnages.


Générique de la saison 3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s