It’s time to blog again

Je ne sais pas pourquoi, je pense souvent les titres en anglais, et il n’y a pas de raison alors de les écrire en français. Me voilà donc à revenir dans cette contrée avec l’espoir saugrenu de parvenir à bloguer un peu plus. Car, voyez-vous, le temps et moi sommes fâchés.

Une journée ne fait que 24 heures, et il se trouve que cela ne va pas du tout, mais pas du tout ! Où est mon retourneur de temps[1], je vous le demande ? Je n’arrive pas à déterminer si c’est moi qui veux trop en faire, moi qui veux faire les choses trop rapidement, les deux à la fois, ou les deux à la fois avec une organisation qui laisse sincèrement à désirer. À chaque fois que je tente d’améliorer la situation, elle s’empire tout simplement. Je crois être arrivée quasiment au moment où je vais décider d’arrêter de tenter de changer quoi que ce soit, si ce n’est que j’ai un sentiment de frustration qui nait rien qu’en écrivant ces mots.

Je me connais suffisamment pour savoir que je m’éparpille et qu’il y a des tas de choses que j’aimerais faire – en même temps de préférence – et que cela échoue royalement. Qui plus est, si tout se passait comme je le voulais, ce ne serait pas naturel.

J’aimerais donc certainement être plus régulière ou au moins avoir le temps d’écrire ce dont j’ai envie. En fait, à l’heure actuelle, cela fonctionne ainsi :

– J’ai des idées pour des billets.

– Le temps passe, je ne les écris pas, je finis par ne pas le faire du tout.

– J’écris un billet sur je ne sais quoi sur le tas, car ça va bien, non, mais oh !

Alors, où j’en suis ? Nulle part et partout ailleurs, ce qui me résume assez bien pour approximativement tout. N’ayant pas encore découvert le sens profond de l’existence (ou de la mienne, ce qui serait largement suffisant), j’improvise, malheureusement pas comme on aimerait que je le fasse, majoritairement très mal, et souvent, cela tend à déboucher approximativement nulle part, ou, quand cela arrive, cela a mis beaucoup (trop) de temps.

Alors, où j’en suis réellement ? J’ai une nouvelle paire de chaussures et un nouveau manteau. Grâce à de la cire, mes bottines Kickers qui doivent approcher des 10 ans sont redevenues noires (j’en suis tout émerveillée). Il me faut un bonnet pour l’hiver, optionnellement de vrais gants, et pourquoi pas des collants, car ces choses-là se filent tout le temps, elles refusent que je les porte plusieurs fois. Je suis approximativement parée pour l’hiver et il fait beau ! Hum hum … J’ai enfin fini le National Geographic du mois d’octobre, je peux commencer celui du mois de novembre.

Je n’ai par contre toujours pas fait fortune, tout le drame de ma vie !

Mon futur objectif est donc simple : trouver un peu de temps pour bloguer. Pas que ma vie soit hautement fascinante (vous l’avez remarqué), pas non plus que je parle de ma vie de toute façon, mais bloguer, écrire (car c’est pour cela que je suis là) et petit à petit, cela devrait se faire, n’est-ce pas ?


[1] J’en avais un dans le temps, je l’adorais (bien qu’il ne fonctionnait pas !), mais il s’est cassé, tragédie !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s