Explorer la SFF : vers l’infini et au-delà


S’il y a un genre auquel je suis plus attachée qu’aux autres, c’est la science-fiction – qu’on peut lier à la fantasy. C’est ce qui a été réduit ces dernières années à SFF (science-fiction & fantasy, donc).

Si ce n’est que je n’ai jamais plongé dans un genre en particulier. En fait, c’est surtout avec la télévision et le cinéma que j’ai noté une affinité forte avec les œuvres qui étaient classées dans ce registre.

Et la littérature dans tout cela ? Il se trouve que ce n’est pas forcément mon dada. Non pas que je n’aime pas, mais je ne sais pas franchement à quoi j’ai pu passer ces 15 dernières années (je table large) pour avoir un énorme tas de classiques sans fin à lire, qu’importe la branche. La SFF ne fait pas trop exception dans le registre.

C’est là qu’intervient ma petite résolution de 2012 qui va quelque peu affecter le contenu de ce blog : j’ai décidé de consacrer une bonne part de mes heures de lectures à lire des romans de genre. Majoritairement des références, des classiques ou des livres qui se sont imposés dans la pop culture. Sûrement quelques petits écarts (si le temps me le permet) vers des œuvres plus récentes ou qui ont simplement trouvé leur chemin jusqu’à moi (comprendre : j’ai le nom sur une liste de livres à lire).

Contrairement aux apparences, cela est plus compliqué qu’il n’y parait pour moi, car j’ai tendance à être dispersée et à toujours vouloir trop en faire. Tout cela finit par entrer en collision et la productivité n’en est que réduite.

En tout cas, c’est la bonne résolution littéraire de l’année : lire des œuvres de SF et de fantasy. Une décision qui devrait aussi m’offrir la possibilité de m’engouffrer dans des comics que je n’ai pas encore lus ; et si tout va, commencer cette foutue relecture de L’Assassin royal.  Wait and See, comme on dit.

J’espère que vous n’êtes pas allergique au genre, et si c’est le cas, je vous rassure, même si je ne sais pas quel sera le rythme de publication du blog, il y aura forcément d’autres choses à se mettre sous la dent.

Enfin, je termine avec un brin de teasing : je suis en train de lire Princess Bride, premier roman de cette aventure SFF.

Publicités

2 réflexions sur “Explorer la SFF : vers l’infini et au-delà

  1. J’ai hâte de voir ton commentaire sur l’Assassin royal car je pense peut-être l’acheter cette année. Je suis sûre que ton commentaire m’aidera à faire pencher la balance.
    @ +

    • je peux dire que j’ai adoré l’assassin royal (la série). Je relis quasiment pas, car cela a souvent pour effet de briser le souvenir que j’ai de l’œuvre. J’espère qu’ici, ce ne sera pas le cas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s