Relire Powers #9 : Psychotic

Même si les super-héros sont de retour, Powers continue de s’intéresser à la loi anti-Powers avec la mort de The Blackguard dans Psychotic. Mieux que cela encore, ce tome se penche en fait sur ce que cela peut bien signifier d’être la compagne de quelqu’un qui consacre sa vie à protéger les autres et affronter d’autres personnages avec des pouvoirs. Ou, de façon plus large, partager la vie d’une célébrité (même de l’ombre).

Pour le coup, Psychotic commence avant tout comme une histoire policière qui laisse quelque peu les derniers problèmes de Pilgrim ou Walker de côté. Du moins au début, car il y a un revirement majeur pour Pilgrim au milieu du tome là pour servir un développement psychologique et de multiples interrogations sur ce qui signifie vraiment la vie et la mort – et tuer quelqu’un. Cela rejoint au final l’enquête.

D’ailleurs, ce tome n’est pas avare en rebondissements. L’ayant lu une première fois il y a moins de 12 mois, cela fait une petite période et j’avais quand même oublié le dernier retournement malgré un souvenir assez marqué de bien des rouages de l’intrigue. En tout cas, à ce stade de la série, j’ai simplement la sensation de toujours dire que Powers délivre toujours d’excellentes histoires.

Psychotic est en tout cas à mon goût dans la lignée de Legends. La série joue un peu moins la carte de l’humour mais possède des répliques qui sont diablement efficaces. Cette façon de s’acharner durement sur Deena n’y est certainement pas pour rien et débouche sur une ambiance parfois moins légère, maintenant soutenue par sa familiarité plus poussée avec le monde des Powers et les multiples traumatismes qu’elle a emmagasiné. C’est une dure à cuire cette Pilgrim.

Notre nouvelle Retro Girl fait quant à elle une petite apparition, montrant aussi que sa relation avec Walker joue un rôle assez important dans l’histoire, ce qui aide à rester connecté avec ce monde autre que par les médias ou les pages de forums. Il y a certainement eu une évolution de la place de Christian parmi les Powers et il est à ce stade de la série un peu mis en retrait, le plus lourd arrivant à Pilgrim (cela change dès la prochaine histoire).

L’enquête va aussi pousser les deux enquêteurs à porter leurs soupçons sur les forces de l’ordre et il y aura une petite sensation d’isolation qui se créera grâce à deux-trois scènes bien articulés. Sur ce plan, la planche où ils interrogent celle qui fournit accès aux pièces à convictions est une jolie trouvaille.

 Powers possède donc un très bon rythme de croisière et évite de trop ronronner en délivrant principalement des évènements toujours inattendu du côté de ces deux enquêteurs – et encore une fois ici, du côté de Pilgrim (je sais, je me répète).

# Les différentes éditions de Powers : Psychotic

En France :
– Powers #9 (Psychotic) n’a pas encore été édité en France. Difficile de savoir actuellement si cela va arriver un jour ou non.

Aux États-Unis :
– Powers 9 : Psychotic est disponible chez Marvel Comics.
– Psychotic se trouve aussi dans l’édition Powers: The Definitive Hardcover Collection Vol. 4 (avec Legends et Cosmic).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s