La BD du mercredi – Deadpool Corps : Revolution, de Gishler, Liefeld et Mychaels

Deadpool est récemment revenu en force : en presse avec son propre magazine, et en libraire en 100% et plus encore. C’est un peu malheureux au fond, car autant j’adorais les anciens Deadpool qui furent publiés dans les Marvel Monsters, autant je ne suis pas franchement convaincue par ce que j’ai lu dernièrement.

Deadpool Corps partait en tout cas d’une bonne intention. Nous avons ainsi eu le droit au Club des Cinq qui relate donc la formation du Deadpool Corps, puis A-Pool-Calypse-Now, où il était temps pour les Deadpools de sauver l’univers.

Cela aurait dû s’arrêter là, car Revolution se présente comme une histoire qui veut avant tout tirer le plus possible sur un concept sans raison. En somme, cela a fonctionné, alors pourquoi ne pas poursuivre, même si on n’a pas vraiment d’idées ?

Le Deadpool Corps se fait donc engager pour mettre un terme à une révolution sur une planète sauvage. Bien entendu, cela ne va pas se passer comme cela, et le groupe de mercenaires va tirer profit à son avantage de la situation. Le tout en flash-back, car Deadpool dans la panade nous raconte comment il s’est retrouvé dans la panade. D’un côté, Deadpool qui n’est pas vraiment dans les ennuis, ce n’est pas franchement Deadpool.

Victor Gishler semble croire que la personnalité borderline de son personnage phare sera suffisante pour donner le change et dissimuler le vide réel de son histoire. C’est drôle 5 minutes de pointer du doigt que Deadpool sait et ne sait pas ce qu’il fait, mais c’est plutôt fatigant. À côté, l’absence d’une réelle utilité du Deadpool Corps vient enfoncer le couteau. Kidpool et Dogpool font de la figuration, tandis que Têtepool sert de sidekick au Deapool de notre réalité. Lady Deadpool aura un peu plus à faire, mais elle manque par moment de panache.

Malgré tout cela, je ne désespère pas de retrouver Deadpool au cœur d’histoires de bien meilleure qualité (Uncanny X-Force, peut-être ? Je n’ai pas la moindre idée de ce que cela vaut). En attendant, c’est la fin des aventures du Deadpool Corps ici et c’est tant mieux.

Pour plus de BD du mercredi, rendez-vous chez Mango.

Informations techniques

Titre : Deadpool Corps, Tome 2 : Révolution !
Par : Victor Gischler, Rob Liefeld, Marat Mychaels et Matt Yackey
Langue : français
Disponible sur  Amazon ou sur The Book Depositary (en VO)

Publicités

7 réflexions sur “La BD du mercredi – Deadpool Corps : Revolution, de Gishler, Liefeld et Mychaels

    • Je ne te conseillerais pas de démarrer par là pour découvrir Deadpool, qui est un personnage assez fou. J’espère quand même bien avoir la possibilité de revenir vers lui pour un avis bien plus positif et coloré, car c’est un personnage que j’aime énormément. L’histoire ici n’était vraiment pas terrible.

  1. Je te recommande Uncanny X-Force, la seule série que je suis directement en VO. Deadpool y est très bien traité. Décalé mais mortel.
    Pour les multiples séries dérivées du mercenaire, je passe mon tour.

  2. J’aimais beaucoup celles des années 90. Celle parue dans Strange, avec Joe Madureira au dessin. Celle qui commençait à Sarajevo, avec La Fouine. C’était très badass.

  3. Cette Révolution est franchement poussive, alors que le Club des Cinq était sacrément jouissif! Je te conseille moi aussi de te plonger dans X-Force, qui par la grâce d’un Rick Remender en très grande forme offre des récits vraiment adultes ou les points de non-retour ne sont pas oubliés à l’épisode suivant… Et le dessin de cette série est simplement magnifique! Sinon, vive Joe Kelly!!! 😉

    • Je vais donc me diriger vers mon fournisseur de comics et découvrir Uncanny X-Force. Après une petite recherche, je ne semble pas des plus familières avec le travail de l’auteur – j’ai Venom qui m’attend, c’est peut-être un signe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s