La BD du mercredi – Sillage, tome 14 : liquidation totale

Avant de me plonger dans ce 14e et dernier tome en date de Sillage, j’ai relu les deux précédents pour me remettre dans le bain. Nous arrivons là à un tournant majeur dans l’histoire avec Nävis qui s’apprête à rencontrer les autorités supérieures de Sillage. Pour cela, elle va devoir rester en vie alors qu’un assassin a été engagé pour l’éliminer elle et tous ceux connectés à l’attentat qui a causé des milliers de victimes dans le navire amiral de la Constituante.

Avec ce tome 14, Morvan et Buchet touchent clairement à la fin de leur grosse storyline, prêts à nous révéler qui sont les véritables responsables. Les deux hommes, totalement conscients qu’il n’y a pas de retournements de situations qui peuvent servir pour prendre par surprise ou faire évoluer l’histoire de façon surprenante, misent à mort sur l’action.

Dans un sens, c’est plutôt payant, car Liquidation totale laisse peu de temps pour souffler. À cela, ajoutons que Nävis est toujours aussi bornée et caractérielle, et cela fonctionne comme il se doit. Personnellement, j’apprécie d’avoir une héroïne « en colère », peut-être un peu trop nombriliste par moment, mais elle est clairement un bouillon d’émotions, manipulée de tous les côtés au point qu’elle ne fait pas la distinction entre ceux qui ont fait cela pour la protéger et ceux qui l’ont utilisé sans vergogne. D’une certaine manière, elle en ressort encore plus comme un pion et cela justifie assez bien sa volonté de vouloir reprendre le contrôle de son existence quand elle a passé le plus clair de sa vie à servir les intérêts des autres, le plus souvent involontairement.

Il est temps d’arriver à ce moment-là en menant à bien cette intrigue qui permet en conclusion d’émanciper une bonne fois pour toutes son héroïne de Sillage et qu’elle puisse ainsi faire plus ou moins la paix avec elle-même et les autres.

Liquidation totale arrive peut-être un peu trop tard, dans le sens où l’intrigue s’est à mon goût étendue par moment, alors que le récit aurait pu gagner en force en étant bouclé un chouia plus tôt, surtout qu’à la vérité, l’impact est moindre – même si les dernières planches sont touchantes à leur façon. Une conclusion que j’accueille à bras ouvert pour pouvoir repartir vers de nouveaux périples.

Enfin, un petit mot sur les dessins, dont il n’y a vraiment rien à redire. Personnellement, j’adore la couverture de ce tome, c’est l’une de mes préférées et regardez-moi le style de cet assassin !

Informations techniques

Titre : Sillage, Tome 14 : Liquidation totale
Par : Jean-David Morvan et Philippe Buchet
Langue : français
Disponible sur Amazon // Le prochain Sillage est (apparemment) prévu pour le 12 octobre.

Retrouvez toutes les autres BD du mercredi chez Mango.

Publicités

6 réflexions sur “La BD du mercredi – Sillage, tome 14 : liquidation totale

    • La série a connu un coup de mou à un certain moment et il est vrai que la fraicheur des débuts a disparu. Je ne sais trop dans quelle direction la série va partir maintenant, mais il était un peu temps de « libérer » Navis de l’emprise de la Constituante – cela offre pas mal de possibilités qui j’espère seront explorées.

  1. Tome 14! Quand je lis le nombre de ces tomes, je t’avoue que ça me fait peur! Je crains vraiment d’oublier au fur et à mesure tout ce que j’ai lu au début et les sortir tous en même temps de la bibliothèque, c’est impossible! J’ai toujours beaucoup de mal à lire de si longues séries!

    • je confie que Sillage est une de ses séries que j’ai lu plus d’une fois, surtout qu’elle contient quelques twists. Je ne sais pas pourquoi, j’avoue ne jamais me questionner sur la durée d’une série – peut-être car je consomme beaucoup de séries télévisées 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s