La BD du mercredi – I.R.$. tomes 13 & 14 : L’Orient extrême

 

Larry B. Max cherche l’or de Yamashita dans le dernier dyptique en date de la série I.R.$. On n’en a donc pas totalement fini avec Gloria, car il s’agit ici plus ou moins des retombées. En voulant la venger,  notre agent du fisc s’est donc fait piéger et il doit alors travailler pour la triade Ianfu, qui recherche un trésor perdu vers la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Ce n’est pas tous les quatre matins que Larry se fait manipuler et autant dire qu’il n’apprécie guère. D’ailleurs, il apparait à plusieurs reprises que Desberg n’est pas totalement à l’aise avec la situation dans laquelle il a mis son personnage, mais il utilise les évènements pour faire un point sur l’état de l’existence de son héros – et de son goût malheureux pour les femmes avec une part d’ombre en elle.

Personnellement, je trouve que cela fait quelques tomes que I.R.$. s’est essoufflée. Arriver au bout de l’histoire avec Gloria fut une bonne chose, et ce nouveau dyptique fait encore un peu le ménage. On peut espérer qu’après cela – et le fait qu’il n’y a plus I.R.S All Watcher en parallèle –, Desberg relève totalement le niveau de la série.

Malgré tout, ces tomes 13 et 14 sont assez divertissants. Le personnage de Loraya est plutôt agaçant sur la longueur, elle se répète beaucoup et son jeu avec Larry est bien trop cliché pour la série pour être vraiment pertinent. Le petit passage à la réunion d’anciens élèves de Larry Max est par contre ingénieux. Il est surtout là pour nous introduire à la petite amie de ces années là de Larry, ce qui fait que c’est assez inexploité. Il s’agissait de faire un constat existentiel, car les derniers tomes ont emmené Larry dans les tréfonds, si je puis dire, et qu’il est devenu un héros assez sombre. Cependant, je rêverais presque de voir Larry allait enquêter sur son ancien camarade qui lui a dit en face qu’il a détourné de l’argent (bien entendu, il ne connait pas la profession de notre héros et tombeur, il va de soi) !

Quelques twists sont un peu trop prévisibles, mais la plupart sont suffisamment bien intégrés dans l’histoire pour ne pas trop déranger, et comme il est évident que Larry va finir par mettre la main sur le trésor, je me suis décemment demandée où il pouvait bien être !

Au final, voilà donc une intrigue suffisamment bien agencée pour faire ce qu’elle doit faire. Ce n’est pas encore l’ I.R.$. de la grande époque (hey, la série a commencé en 99, je peux le dire ainsi !), mais j’avoue reprendre plus de plaisir à la lire. Par contre, je ne suis toujours pas réceptive à l’évolution du style de Vrancken et la colorisation fait entièrement à l’informatique (depuis le tome 10).

Informations techniques

Titres : IRS, Tome 13 : l’Or de Yamashita & IRS, Tome 14 : Les survivants de Nankin
Par : Desberg et Vrancken
Langue : français
Ces deux tomes sont disponible sur Amazon.

Retrouvez toutes les autres BD du mercredi chez Mango.

Publicités

4 réflexions sur “La BD du mercredi – I.R.$. tomes 13 & 14 : L’Orient extrême

  1. J’avais lu les deux premiers, je n’en garde que de vagues souvenirs. Trop d’éléménts politico-économico-aventureux me laissent de marbre dans ces intrigues aussi complexes que prévisibles..

    • D’un côté, c’est le principe de base, s’il n’y a pas de politico-économique (le degré aventureux, va-t-on dire, varie), difficile de crédibiliser la série – qui s’est justement bâti une partie de sa réputation là-dessus. Quant au prévisible, je n’ai jamais abordé la série avec cette idée-là. À noter qu’ils font référence à la première histoire dans ce dyptique justement.

    • J’avais une amie qui n’avait pas non plus accroché, elle préférait Largo Winch (les deux séries voguant dans des eaux similaires et, comme je lisais les deux séries, j’imagine que le parallèle s’est fait tout seul).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s