La BD du mercredi – Catwoman #1 : la règle du jeu

Après Batman avec La Cour des Hiboux, je me suis lancée dans le relaunch Catwoman. Selina Kyle est une voleuse qui porte un costume de chat, connait intimement Batman, mais ne sais pas qui il est, et elle aime l’adrénaline que lui procure le vol.

Dès les débuts, elle est présentée comme intrépide et imprudente. Elle aime se sentir désirer, elle le répète assez régulièrement, même s’il s’agit de type qui lui court après pour l’arrêter ou lui faire du mal.

Le scénariste Judd Winick et le dessinateur Guillem March offre un récit très rythmé et dans lequel, en tant que nouvelle lectrice, j’ai trouvé mes marques avec une aisance déconcertante – bien plus rapidement qu’avec Batman. Catwoman/Selina est une femme indépendante à la recherche de sensations fortes et qui va en payer le prix. L’air de rien, il y a clairement une mise en valeur de la personnalité dangereuse de la jeune femme dissimulée sous l’amusement que cela lui procure. Forcément, cela lui revient en pleine figure violemment et elle a un certain don pour continuer à s’enfoncer dans les pires situations, parfois dans le but d’éviter de se confronter à elle-même.

L’intrigue défile vite, il y a peu de moments de répits, et j’avoue qu’arrivée au trois quart du tome, j’aurais apprécié peut-être que le récit intègre un ou deux instants plus posés qui laisse le temps de reprendre son souffle et de s’arrêter sur ce qui se déroule. À peine sorti d’un danger, Catwoman se retrouve vite avec d’autres problèmes sur le dos.

Le dessin de March est particulièrement dynamique et enthousiasmant, même si j’y trouve quand même quelque chose à redire. Autant, des fois, je me retrouve à contempler son œuvre (bien que je me serais passé de quelques décolletés de l’héroïne), autant, certaines expressions de visage (particulièrement dans le registre de la peur) me dérangent, je les trouve trop éxagérés – surtout au niveau des yeux.

À l’évidence, j’ai quelques reproches à faire, mais cela n’enlève rien au plaisir que j’ai eu à me plonger dans cette bande dessinée. C’est une introduction efficace, mélange de légèreté et de noirceur, le duo n’hésitant pas à montrer la violence et un peu de sexe. Je suis convaincue, et je crois même plus que je ne l’étais avec Batman – même si je pense que ce dernier promet beaucoup plus sur la longueur.

Informations techniques

Titres : Catwoman : La Règle du jeu, tome 1
Par : Judd Winick et Guillem March
Langue : français
Catwoman #1 : la règle du jeu est disponible sur Amazon.

Retrouvez toutes les autres BD du mercredi chez Mango.

Publicités

6 réflexions sur “La BD du mercredi – Catwoman #1 : la règle du jeu

    • En effet, il vaut mieux passer dans ces cas-là. Il y a dans le comic book une palette très larges, avec des œuvres qui ont peu d’action ou de violence. Je dois pouvoir en dénicher ! 😀

    • J’avais lu des avis positifs sur Catwoman, mais il me semble aussi que ce relaunch a eu aussi des retours plus que négatifs, donc tu as peut-être fait le bon choix, je ne sais pas. Je ne jurerais pas de la qualité de la série sur la durée, il y a un côté « in the face » dans ce premier tome dont je tiens assez peu rigueur (c’est le début après tout et cela aide pour véhiculer l’adrénaline ressenti par le personnage), mais qui risque de vite être fatiguant s’il n’est pas mis en veilleuse. Et honnêtement, moins de décolletés n’auraient pas été du luxe, vraiment pas. Disons que pour la novice que j’étais, j’ai particulièrement appréciée qu’il soit si facile de trouver ses repères et c’est assez entrainant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s