Fear sells

J’ai un peu de mal à trouver du temps pour lire en ce moment (ma faute !), alors avec un rendez-vous chez mon ophtalmologiste, je pensais pouvoir lire un peu dans la salle d’attente. Cela a été plus rapide que je ne le pensais, mais j’ai quand même tourné quelques pages de mon roman, World War Z, de Max Brooks, et de lire ce passage :

The only rule that ever made sense to me I learned from a history, not an economics, professor at Wharton. « Fear, » he used to say, »fear is the most valuable commodity in the universe. » That blew me away. « Turn on the TV, » he’d say. « What are you seeing? People selling their products? No. People selling the fear of you having to live without their products. » Fuckin’ A, was he right. Fear of aging, fear of loneliness, fear of poverty, fear of failure. Fear is the most basic emotion we have. Fear is primal. « Fear sells ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s