Recaster les X-Men

Allez savoir pourquoi, ces derniers temps, j’ai vu du monde s’amuser à recaster les X-Men au cinéma. La plupart du temps, je trouve les choix franchement discutables, au point de me demander si les gens qui écrivent ont vraiment vu les films et lu un minimum la bande dessinée. Pour le coup, j’ai décidé de me plier à cet exercice, qui va bien entendu me demander beaucoup trop de temps, car je ne suis pas du tout douée pour ça !

Cyclope/Scott Summers

La version papier / La version filmique / Le recasting

Incarné par  : James Marsden dans la franchise.
Recasting : Noah Huntley

Si à l’époque des films, je n’aimais pas trop l’acteur, je dois bien dire qu’aujourd’hui, le choix de James Marsden n’est pas si mauvais que cela, surtout qu’il a fait ce qu’il pouvait avec ce qu’on lui a offert.

Je ne suis pas plus que cela familière avec le travail de Noah Huntley bien que je l’ai croisé à plusieurs reprises (et récemment dans le plus qu’oubliable Blanche Neige et le Chasseur). Je l’ai choisi, car je trouve qu’il a la tête de l’emploi tout simplement.

Storm/Ororo Munroe

Incarnée par : Halle Berry dans la franchise.
Recasting : Joy Bryant.

À mes yeux, Halle Berry donnait le change dans le dernier opus, mais a délivré une performance plus que discutable dans les deux premiers. Conséquence : il y a largement de la place pour l’amélioration.
Joy Bryant est une actrice que j’apprécie bien et qui, je pense, serait capable de donner le jour à la complexité de Tornade (tous les personnage de comics sont complexes, au vu du nombre d’années d’existence !).

Kitty Pride/Shadowcat

Incarnée par : Ellen Page dans X-Men 3
Recasting : Julia Goldani Telles

Interprété par une actrice différente à chaque film, la plus marquante étant Ellen Page dans X-Men : The Last Stand, Kitty Pride n’a clairement pas eu le traitement qu’elle méritait à tous les niveaux. Page n’a certainement pas brillé dans le rôle. Pour la remplacer aujourd’hui, j’opte pour Julia Goldani Telles, qui a fait ses débuts d’actrice dans le show Bunheads et qui, contre toute attente, a fini par me conquérir.

Jean Grey

Incarnée par : Famke Jensen dans la franchise.
Recasting : Lara Pulver

Jean Grey est celle qui m’a donne le plus de fil à retordre. C’est une difficile combinaison entre beauté, maternité, gentillesse, noirceur, et qui ne doit pas éclipser les autres. Famke Janssen, une fois encore, n’a pas franchement eu le matériel adéquat (mais, j’ai aussi une théorie sur la direction de Bryan Singer vis-à-vis des femmes dans les films X-Men, car aucune n’a brillé). Donc, après moults réflexion, c’est Lara Pulver qui a tiré le gros lot, elle apparait comme étant capable de remplir tous les critères.

Angel/Warren Worthington III

Incarné par : Ben Foster dans X-Men 3
Recasting : Garret Hedlund

Personnage totalement sous exploité (décidément !), Angel est présent dans le troisième X-Men pour des raisons très iconographiques. Ben Foster n’est pas foncièrement mauvais, mais il n’est pas inoubliable. C’est mon voisin de A Trip To Milliways qui m’a suggéré Garret Hedlund, et l’idée m’étant apparu bonne, il ne reste plus qu’à voir si les ailes lui vont bien !

Mystique

Incarnée par : Rebecca Romijn dans les trois premiers X-Men
Recasting : Tricia Helfer

Jennifer Lawrence incarne maintenant la jeune version de Mystique dans X-Men : First Class, bien que si je n’ai rien contre l’actrice, j’ai un problème avec son maquillage. Tricia Helfer est bien plus dans le style de la première Mystique, incarnée par Rebecca Romijn. C’est une actrice qui est capable de surprendre, bien que je pense que pour son jeu, être perdue à faire la guest dans les séries, n’est certainement pas ce qu’il y a de mieux pour elle.

Emma Frost

Incarnée par : January Jones dans X-Men: First Class
Recasting : Rosamund Pike

Pour terminer, un petit recasting dans le dernier film X-Men.  Rosamund Pike fut un moment évoqué pour incarner Emma Frost, seulement pour une raison qui m’échappe totalement, quelqu’un a choisi January Jones qui est purement mauvaise d’un bout à l’autre du film – même quand elle est en sous-vêtement. Autant dire qu’il était désolant d’avoir un tel personnage devenir si plat dans le long-métrage. Il n’est alors pas bien difficile d’élever le niveau, et grâce à James Bond, on sait déjà que le blanc va bien à Miss Pike, autant que le nom Frost !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s