Les livres sont partout : Married Love dans Parade’s End

Une de mes professeurs d’histoire a dit un jour – je paraphrase – qu’un best-seller a une époque n’était pas assurée de traverser le temps et qu’en fait, beaucoup tombait dans l’oubli. Pour l’avenir de l’espèce humaine, j’espère que ce sera le cas pour certains de notre époque.

En attendant, rien ne vaut un period drama pour mettre en avant des ouvrages qui ne sont pas souvent cités. C’est en fait pire d’un point de vue français, car il est au fond logique que bon nombre d’ouvrages étrangers, s’ils ont pu être à un moment ou un autre traduit, ne soit plus disponibles.

Cela m’amène au dernier épisode de la minisérie Parade’s End dans lequel Valentine surprend de jeunes demoiselles en train de lire un ouvrage qui ne leur est pas destiné – ou en tout cas, c’est ce que pensent certaines enseignantes.



Il s’agit donc de Married Love, écrit par Marie Stopes, une écossaise militante des droits des femmes et pionnière du contrôle des naissance. Married Love est un manuel d’éducation sexuelle qui connut un grand succès et souleva aussi une controverse. Je ne connaissais pas du tout, Mais Stopes semble être le genre de figure auquel on pourrait justement faire une série.

Après un peu de recherches, le livre ne semble pas (plus ?) disponible en français, mais vu son époque (il a été publié en 1918), cela ne m’étonne guère.

Le livre est par contre trouvable dans sa version originale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s