Wolverine and The X-Men : Alpha and Omega

Avant de découvrir ce qui arrive à cette pauvre Kitty Pride dans Wolverine and The X-Men vol. 2 (oui, c’est déjà sorti, je sais, je suis à la bourre), Brian Wood nous offre une mini-série dans laquelle Quentin Quire veut montrer qui est le chef. La réponse se doit d’être lui et non Wolverine.

Il ne se rend pas à son cours de Psychwar 101 (apprennent-ils à un moment ou un autre les maths, l’anglais et l’histoire dans ces écoles pour mutants ?), et il préfère créer une sorte de réalité qu’il contrôle et où il aura emprisonné les esprits de Wolvie et de la pauvre Armor qui était là au mauvais endroit au mauvais moment – on va le dire comme cela.

Alpha & Omega, c’est donc Wolverine & Quire, la mise à plat d’une relation entre le maitre et l’élève, un rapport de force inévitable où ils doivent tous deux découvrir leurs limites. Si le nouveau directeur d’école a suffisamment d’années derrière lui pour tirer une leçon de ce qui lui est arrivé, Quentin Quire ne ressort pas des plus forts de cette histoire, passant du jeune imbu de sa personne à un être terrifié par la perte de contrôle pour redevenir très vite vaniteux. Il y a donc tout un concept à installer pour un récit  qui manque au final de complexité et de défis.

Et puis, sur une note qui n’a rien à voir avec l’art, mon édition m’a coûté cher au vu de la qualité du papier (d’une finesse incroyable !).

Dans la même série :

Wolverine and The X-Men Vol. 1

L’univers des X-Men sur Respelling :

Recaster les X-Men
My World of Comic Books : X-Men

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s