Tchi Tcha : Zero Dark Thirty

Avec le changement d’année, le site va doucement se restructurer. C’est ainsi que né « Tchi Tcha » (en référence au vieux jingle Canal+ dont je n’arrive pas à me débarrasser), la section du site qui sera bien évidemment consacré au cinéma. J’y aborderais de façon très irrégulière des films de tous temps, mais qui m’ont donc marqué instantanément. J’ouvre ainsi le bal avec Zero Dark Thirty.

Zero Dark Thirty
Zero Dark Thirty - title
Le film de Kathryn Bigelow dure plus de 2h30 qui sont là pour couvrir environ 10 ans durant lesquelles Maya, agent à la CIA, a tout fait pour retrouver Ben Laden envers et contre tous.

Autant qu’une œuvre qui aide à mieux cerner ce qui s’est déroulé durant cette période, Zero Dark Thirty est le portrait d’une femme implacable et tenace qui refuse de lâcher prise. Maya est tout simplement obsessionnelle et s’il y a quelque chose de malsain dans la traque qu’elle mène, il y a aussi quelque chose d’admirable. Cela fait de Zero Dark Thirty une histoire qui met en avant la persévérance, l’obstination, le sacrifice pour toucher à son but.

Bien entendu, nous n’avons pas tous un objectif aussi important que celui de Maya dans la vie. Mais, il faut reconnaitre que derrière la fausse polémique que le film suscite, il y a une histoire qui peut inspirer à différents niveaux et donner envie de dépasser ses limites à sa propre échelle. Je trouve que l’œuvre est encore plus importante d’un point de vue féminin, que ce soit dans sa conception ou dans son intrigue. Derrière et devant la caméra, malgré la pléiades de personnages masculins, se sont les femmes qui s’imposent : Kathryn Bigelow va là où peu de réalisatrices vont; Jessica Chastain se construit une carrière qui pousse au respect via son intégrité artistique (que les films soient réussies ou non) et qui se démarque; Maya, notre héroïne, ainsi que sa meilleure amie dans le film, a mené cette traque sans relâche, avec un certain manque de diplomatie il faut le reconnaitre.

Avant de le voir, je ne doutais pas que Zero Dark Thirty serait un bon film. J’avoue tout de même que j’avais quelques doutes, en partie à cause de mon ressenti envers The Hurt Locker. Tout a donc été oublié d’un geste rapide grâce à un personnage féminin fort et fascinant au cœur d’une histoire qui l’est tout autant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s