Monuments Men : à la recherche du plus grand trésor nazi

Monuments menJe lis assez peu de livres de non-fiction, et c’est quelque chose que j’aimerais un peu modifier. Cependant, je sais que je n’accroche pas de la même façon et que c’est pour cette raison que je vais dans cette direction assez rarement. J’aurais tendance à préférer un roman basé sur une histoire vraie plutôt que le livre factuel qui me raconte cette même histoire.

Enfin, passons là-dessus, j’ai récemment terminé, Monuments Men – Rose Valland et le commando d’experts à la recherche du plus grand trésor nazi. Robert Edsel revient donc sur ces militaires de la MFAA (Monuments, Fine Arts, and Archives) qui avait pour rôle durant la seconde guerre mondiale d’assurer la protection et la sauvegarde des monuments historiques et autres œuvres d’art.

Leur rôle dans l’Histoire est, comme le signale l’auteur, assez peu connu, mais primordial. On pourrait presque les voir comme une sorte d’exception, car c’est la seule guerre qui est vraiment marquée à ce point par leur présence et leur rôle, malgré le fait que l’ouvrage met bien en avant à quel point ils étaient isolés. Il y en a même un qui s’est fait arrêté, car on ne croyait pas qu’une telle section existait.

Le livre retrace donc l’évolution de la MFAA, quasi inexistante pour finir par devenir un petit groupe d’hommes dévoués et acharnés sur le terrain prêt à retrouver les trésors de guerre. Certains y laisseront d’ailleurs leurs vies.

Edsel a pris soin de rendre son récit le plus agréable possible à lire, utilisant quelques techniques narratives tout droit sorties de la fiction pour donner complètement vie à ces figures historiques. Par moment, l’alignement de faits prend le dessus et l’auteur étire en longueur certaines situations, mais en bout de route, il y a vraiment la sensation d’avoir fait plus qu’apprendre un bout d’histoire, mais d’avoir découvert ceux qui en sont responsables. Le livre est agrémenté aussi de lettres de ces Monuments Men, ce qui aide à encore mieux les connaitre.

Du coup, il en ressort des hommes (et Rose Valland) qui sont aussi admirables qu’humains. On peut voir leurs défauts percer autant que leur passion et leur dévotion. L’histoire racontée par Monuments Men possède une force incontestable, grâce à ce groupe bien déterminé à préserver le patrimoine et à retrouver de multiples œuvres d’art qui, pour eux, valait autant que des vies humaines – car elles étaient à juste titre, un héritage et l’incarnation de l’humanité, qu’importe le camp. C’est aussi une façon de voir la seconde guerre mondiale sous un œil différent et enrichissant et qui mériterait vraiment sa page dans les livres d’histoire.

Pour en savoir plus sur les Monuments Men, vous pouvez vous rendre sur le site officiel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s