En ce moment, je lis …


En ce moment, je lis le tome 13 de Fables : The Great Fables Crossover. J’ai dangereusement accumulé de la lecture dernièrement et cela a empiré il y a quelques jours après un passage à la médiathèque. Quoi qu’il en soit, le plus souvent, un tome de Fables ne reste pas si longtemps dans la PAL, mais j’ai un peu trainé ce coup-ci (au fond, cela m’a évité d’acheter la suite trop rapidement). J’ai dépassé la moitié de ce treizième tome dont j’avais lu quelques critiques peu enthousiasmantes. Je dois bien dire que si au début, cela allait, plus j’avance dans le tome, et plus je tends à le trouver moyen, voir mauvais. Il est très mal inséré dans la chronologie de la série, vu que Willingham a récemment lancer son deuxième acte, et en plus il y a Jack. J’étais fort heureuse quand il était parti vivre ses propres aventures dans Jack Of Fables, et ce retour m’a rappelé pourquoi je ne l’aimais pas. Je n’ai donc pas lu Jack of Fables, ma médiathèque ne les a pas (ils ne sont pas très bien garnis rayon comics  de toute façon), et je ne compte pas les acheter – et ce tome est une excellente piqûre de rappel. Justement, comme je ne suis pas trop familière avec l’univers de Jack, il y a des concepts qui sont clairement tiré de ses histoires, ce qui rend ce tome encore moins accrocheur.

Publicités

30 Days Of Comic Books : Day 20 – Favorite romance (in a comic) book

Nouveau jour, nouvelle question, nouvelle modification. Interrogeant sur ma bande-dessinée romantique préférée, je me vois dans l’obligation d’orienter différemment la question. Il existe bien évidemment des bandes-dessinées dans le registre, mais il se trouve aussi que je n’en lis pas ou presque pas. Donc, j’ai décidé de mettre à la place en avant une romance qui se trouve dans une bande-dessinée, qu’importe le genre.

Je ne vais pas me tourner vers la vie romantiquement chaotique de Daredevil/Matt Murdoch. Je ne sais pas s’il existe pire que lui en la matière, mais on peut aisément dire que le sort s’est acharné contre sa personne. Il faut reconnaître à l’homme de donner un sens tout particulier à romance tragique.

Au fond de moi, je suis une incorrigible romantique, seulement mon cœur ne bat pas pour une romance toute sirupeuse, mais pour les personnalités fortes qui peuvent se retrouver au cœur d’une relation que j’aime souvent entre réalisme et tendresse. J’ai donc porté mon choix sur le couple qui m’a emporté dans l’aventure Fables : Snow White et Bigby.

Avant de former un couple, ils étaient les deux personnages que je préférais dans Fables. Une union qui était donc destiné à me séduire, et qui ne fut pas non plus sans difficultés. C’est normal, si la vie se devait d’être paisible à Fablestown ou à la Ferme, il n’y aurait pas vraiment d’aventures à conter. Elle est intelligente, mais ne sait pas toujours très bien communiquer avec les autres; il est un peu bourru, fumeur et romantique; ils sont dépendants et indépendants l’un de l’autre, et c’est pour cela que cette romance s’inscrit comme l’une de mes préférées.

Fables : 1001 nights of Snowfall

Publié en 2006, Fables: 1001 Nights of Snowfall est un graphic novel prequel au comic book Fables, de Bill Willingham. Cela implique donc qu’il n’y a pas nécessité à avoir lu ladite série en question pour lire l’ouvrage, comme l’explique l’auteur dans une introduction.

1001 Nights of Snowfall (1001 nuits de neige chez nous) met en scène Snow White, envoyée dans le monde des fables arabes, à la rencontre du Sultan, pour lui demander son soutien. Au lieu de cela, elle va se retrouver prisonnière, et va lui raconter des histoires pour rester en vie – durant 1001 nuits, vous l’aurez compris.

Le rapport que l’on peut donc avoir avec 1001 Nights of Snowfall dépend sans doute possible du fait qu’on connaît ou non Fables, car les histoires qui seront racontées auront une valeur différente, de par le fait que l’on sait une partie du destin des personnages et qu’on les connait. Le regard porté est donc rempli d’une histoire passée. Le fait est que l’oeuvre est complètement indépendante, ne révélant strictement rien sur l’évolution de l’intrigue dans Fables, et n’étant pas une nécessité si on lit la série d’origine. Il y a juste un bout de puzzle qui vient s’ajouter à ce qu’on sait des personnages.

L’habilité de Willingham est de connecter les Fables entre eux, et l’œuvre est parfaitement articulée, nous racontant une histoire et nous fournissant un peu plus tard un nouveau morceau. Dans les détails, Fables a toujours su briller, ainsi que dans son don d’humaniser tous ces personnages. Il n’y a pas d’exception ici, bien que forcément, l’ensemble n’est pas totalement homogène.

D’ailleurs, une fois passée la mise en place, je dois bien dire que la première histoire racontée par Snow – et qui est tirée de sa propre existence – est celle que j’ai le moins aimée, extrêmement prévisible et beaucoup trop longue. Pour le coup, cela démarrait moyennement, mais la suite va se charger de rectifier le tir, même avec des histoires très courtes. J’ai une affection particulière pour « A Frog’s Eye View », prenant son point de départ dans La Princesse et la grenouille, avec laquelle se marie à merveille le dessin de James Jean.

Si au début, j’avoue que je craignais que 1001 Nights of Snowfall se révèle trop inconsistant ou insignifiant, j’ai fini par tomber sous le charme de l’oeuvre, aimant en découvrir plus sur ces fameux personnages, ou même voir ce qui a été insinué ou évoqué être mis en images. Cela complète très bien la série phare.

Fables : 1001 nights of Snowfall de Bill Willingham. Dessins par : Charles Vess, Brian Bolland, John Bolton, Michael Wm. Kaluta, James Jean, Tara McPherson, Derek Kirk Kim, Esao Andrews, Mark Buckingham, Mark Wheatley, Jill Thompson. Publié chez Vertigo / 144 pages.

30 Days Of Comic Books : Day 04 – Favorite book of your favorite series

Pour le quatrième jour, la question découle de la réponse à la précédente. Donc pour le Day 3 : Ma série favorite, j’avais répondu Fables, ce qui me conduit maintenant à devoir parler de mon tome préféré de la série.

Je n’aime pas trop cette question pour la simple et bonne raison qu’ayant choisie une série encore en cours, elle a une valeur assez abstraite. D’abord, il se trouve que je n’ai pas lu tout ce qui est sorti sur Fables (la faute à mon portefeuille et à ma médiathèque), et ensuite, la série a le temps de me faire changer d’avis.

Enfin, au jour d’aujourd’hui, mon avis n’est pas non plus ultra définitif, mais comme il faut prendre une décision, j’ai choisi :

March Of The Wooden Soldiers (#4) / La Marche des soldats de bois

Je m’arrête là, ne vous révélant pas ce qui se passe dans ce tome, car cela serait ultra spoiler. Je compte bien aborder à un moment ou un autre Fables sur ce site, et ce sera alors l’opportunité de révéler sans honte ce qui se passe dans la série (le lot de toutes séries feuilletonnantes), mais en attendant, je me contenterais de dire que les soldats de bois m’ont énormément séduite.

Pour la petite note informative, cette histoire a gagné un Eisner Awards (Best Serialized Story in 2005).

30 Days Of Comic Books : 03 – Your favorite series

Cette question ne m’apparait pas des plus faciles, d’abord car il faut bien dire que la réponse n’est pas absolu, et puis qu’il y a des tas de séries que j’aime qui sont en cours (qui aurait le temps de devenir mauvaise, mais quelle idée!). Pour le coup, je ne sais pas si c’est ma série préférée, mais c’est en tout cas l’une de celles que j’aime le plus.

Dans la réponse, vous tenez des éléments qui expliquent le titre de ce blog, vu que c’est d’un des personnages de la série en question qui me sert d’avatar :

Il s’agit donc de Fables, créée par Bill Willingham avec des dessins de Mark Buckingham (sauf pour le tome 1) – avec les superbes couvertures de James Jean.

La série met donc en scène les Fables (Blanche Neige, le Prince Charmant, Cendrillon, le grand méchant loup, etc.) qui ont dû quitter leur royaume, chassés par l’Adversaire, et ont alors élu (pour certains d’entre eux qui le peuvent) domicile à Fableville, New York. Les animaux qui ne peuvent s’intégrer vivent à l’écart, à La Ferme.

Au début de la série, Blanche Neige est donc adjointe au maire, et tente du mieux qu’elle peut de régler les problèmes affectant les Fables, majoritairement en duo avec Bigby, le Grand Méchant Loup et shérif de Fableville.

Fables est une série avec une large palette de personnages pour lesquelles on s’attache, qui joue avec l’image que nous avons d’eux (quand on en a une, certains étant moins connu que d’autres) et posent tout ce beau monde dans une société qui se veut d’avoir un schéma d’une certaine façon similaire à la notre – avec sa couche d’exotisme, car ce sont des Fables ! Au menu : meurtres, intrigues, manigances, batailles, amour, amitié et un peu d’humour (il va de soi !).