Criminal, tome 3 : morts en sursis (La BD du mercredi)

Série d’Ed Brubaker et Sean Phillips, Criminal est un polar qui repose sur les clichés du genre, tout en cherchant à rester crédible et réaliste. C’est donc avant tout une exploration de la psychologie des personnages aux destins croisés, soutenu par une maitrise narrative impressionnante.

Chaque tome de Criminal est indépendant, mais aussi complémentaire. En somme, pas besoin d’avoir lu les deux précédents pour saisir ce qui se déroule au sein de ce volet ; pour autant, Brubaker et Phillips continuent de tisser une toile, où l’on recroise les personnages pour dresser finement le portrait du milieu dans lequel se déroule le récit.

Lire la suite

Publicités

Jour J, tome 1 : Les Russes sur la lune ! (La BD du mercredi)

Jean-Pierre Pécau, Fred Duval et Fred Blanchard se sont associés pour Jour J, une série qui repose sur le classique concept du « et si ? ».

« Et si l’histoire avait pris un cap différent de celui que nous connaissons ? » C’est en partant de cette question que Jour J se développe. Chaque tome est indépendant, donnant le jour à une uchronie. Pour lancer la série, les auteurs se sont penchés sur la conquête spatiale. Un accident a empêché les Américains d’arriver les premiers sur la lune et c’est donc les Russes qui ont gagné.

Lire la suite

Blacksad, tome 3 : Âme rouge (La BD du mercredi)

Au plus bas niveau finance et moral, Blacksad se voit obligé de jouer les gardes du corps pour un joueur fortuné à Las Vegas. Ce travail va entrainer des retrouvailles inattendues, celle entre le chat noir et un professeur/ami de longue date, le scientifique Otto Lieber, en ville pour une conférence sur le nucléaire.

Je crois qu’on ne sait pas, jusqu’à sa mort, si on a eu de la chance dans la vie. Et alors, c’est déjà trop tard.

Lire la suite

La Brigade Chimérique, Tome 5 (La BD du mercredi)

Jusque-là, j’ai parlé de La Brigade Chimérique à coup de deux tomes et c’était bien ce que je comptais faire jusqu’au bout au moment où j’ai réalisé que ma médiathèque ne possédait pas le sixième et dernier tome de la série. Quoi ? me suis-je dit ! Je me suis fait avoir comme une amatrice et j’espère donc qu’ils vont compléter cela après ma petite réclamation.

En attendant, me voilà donc avec le tome 5 de La Brigade Chimérique qui nous révèle la veritable nature de Mabuse et ses liens avec Gregor Samsa avant les préparatifs finaux pour l’affrontement à Metropolis.

Lire la suite

Sillage, tome 15 : Chasse gardée (La BD du mercredi)

Morvan et Buchet doivent relancer Sillage dans une direction inédite, maintenant que Nâvis ne veut plus être agent de la Constituante et doit se trouver du travail. Elle est donc toujours accompagnée de Snivel et Bobo et se fait payer pour des missions – du moins, c’est le principe, mais le tempérament enflammée de la jeune femme complique souvent les choses.

Lire la suite

La Brigade Chimérique, tomes 3 et 4 (La BD du mercredi)

Après nous avoir introduits à La Brigade Chimérique à la fin du second tome, les auteurs s’intéressent donc à ce groupe de super-héros de plus près au cours du troisième volume de la série.

Ainsi, on explore la nature et les origines de la Brigade dans un récit qui met en avant Jean Séverac. On délaisse pour le coup la plupart des figures qui furent introduites au cours des deux précédents pour mieux découvrir ce dont sont capables les membres de la Brigade.

Séverac profite grandement de cette exposition, devenant un personnage à part entière, peut-être bien plus attachant que bien des figures qui peuplent le récit. J’apprécie en tout cas la relation développée avec George Spad qui donne un peu d’humanité à une histoire qui, je trouve, manque quelque peu d’émotions. C’est un peu étrange à écrire quand on songe au fait que l’on se trouve dans une version modifiée de notre histoire, au bord de la seconde guerre mondiale. Je ne suis pas non plus très réceptive aux allégories délivrées par l’œuvre.

À l’aide de quelques rouages scénaristiques, les auteurs complexifient des faits et des situations qui sont assez simple. Cela participe aussi à un certain degré à y mettre plus de profondeur là où il en manquerait singulièrement. Pour autant, ce troisième tome se révèle presque autant introductif que les deux précédents. Il est, sans doute possible, plus léger que celui qui suit.

Il apparait évident, au vu du contenu du quatrième, qu’on entre à l’évidence dans la seconde partie du récit. Avec toutes les clés en main, connaissant la position de chaque protagoniste, il est temps de passer à la vitesse supérieur, et les enjeux et les dangers politiques reprennent les devants de la scène pour donner enfin la sensation qu’on entre dans le vif du sujet.

On n’évite pas, dans les deux cas, un peu de redondance, mais voir l’histoire passer enfin à la vitesse supérieure est agréable.

Lire la suite